Document précédent Document suivant
Cliquez pour zoomer dans l’image
Lille. – Réfugiés belges arrivant rue Faidherbe. S.d., AdN 30 Fi guerre 14-18 / 12
Cliquez pour zoomer dans l’image
Pauvres gens ! – Fugitifs belges traversant le nord de la France. S.d., AdN 30 Fi guerre 14-18 / 13
Cliquez pour zoomer dans l’image
Circulaire du Préfet du Nord préconisant le bon accueil à réserver aux réfugiés belges, 10 août 1914. AdN 9 R 40
Cliquez pour zoomer dans l’image
Transcription d’une lettre d’une réfugiée de Maubeuge à Berguette (Pas-de-Calais), 11 août 1914. AdN 9 R 196
Cliquez pour zoomer dans l’image
Récit de l’évacuation de Toufflers par Léon Leuridan, 9 octobre 1914. AdN 9 R 160
Cliquez pour zoomer dans l’image
Déposition d’Alphonse Gourdin, négociant en tissus de Roubaix, octobre 1914. AdN 9 R 160
Cliquez pour zoomer dans l’image
Lettre du maire d’Annoeullin au préfet du Nord précisant les arguments qu’il a avancé pour maintenir la population dans sa commune, 9 septembre 1914. AdN 9 R 129
Cliquez pour zoomer dans l’image
Transcription d’un télégramme du préfet du Nord aux maires et commissaires de police du département sur les mesures énergiques à prendre pour le maintien des populations sur place, 29 août 1914. AdN 9 R 192
Cliquez pour zoomer dans l’image
Lettre du maire d’Avesnes au sous-préfet sur les moyens à mettre en œuvre pour la gestion des réfugiés, 6 août 1914. AdN 9 R 196
Cliquez pour zoomer dans l’image
Transcription d’un télégramme du Général de division Couturier commandant la Région du Nord aux préfets du Nord, Pas-de-Calais, Somme et Oise et à leurs sous-préfets au sujet de l’évacuation des réfugiés, 12 octobre 1914. AdN, 9 R 1166
Cliquez pour zoomer dans l’image
Transcription d’un télégramme du préfet du Nord au Général commandant de la région Nord au sujet de l’évacuation de 5 000 réfugiés, s.d., AdN 9 R 40
Cliquez pour zoomer dans l’image
Transcription d’un télégramme du ministère de l’Intérieur aux préfets de France au sujet des rapatriements des réfugiés, 27 septembre 1914. AdN 9 R 40
Cliquez pour zoomer dans l’image
Note du préfet du Nord aux maires de l’arrondissement de Lille au sujet de la surveillance des sujets austro-allemands, 16 septembre 1914. AdN 9 R 40
Cliquez pour zoomer dans l’image
Transcription d’un télégramme du préfet du Nord au préfet de Saint-Lô au sujet de l’évacuation des sujets austro-allemands sur l’île de Tatihou, 2 octobre 1914. AdN 9 R 40

Les réfugiés

Dès les premiers jours de la guerre, les populations civiles cherchent à fuir les zones rendues dangereuses par l’avancée des troupes allemandes.

Des Belges, des Français se retrouvent en masse sur les routes. Evacués par les militaires, réfugiés par peur de l’ennemi, c’est dans un très grand désordre et dans le plus complet dénuement qu’ils essaient de trouver une échappatoire aux drames de la guerre.

Une anarchie généralisée règne dans les territoires du Nord et les autorités militaires et civiles doivent trouver des solutions pour préserver la bonne conduite des opérations militaires et la vie des civils, témoins et bien trop souvent victimes des combats. Les réfugiés sont d’abord évacués vers le Pas-de-Calais voisin puis la Seine, Seine-Maritime, l’Oise, la Seine-et-Oise et vers l’ensemble de la France. Très vite, certains voudront regagner leur foyer.

En septembre 1914, une enquête préfectorale est diligentée dans les communes pour dénombrer les sujets austro-allemands demeurant dans le département, notamment les hommes mobilisables ou les notables qui pourraient être considérés comme otages.  Les sujets austro-allemands sont évacués sur l’île de Tatihou (près de Saint-Vaast-la-Hougue).

La communauté austro–allemande est implantée dans le département du Nord depuis de nombreuses années et représente quelques centaines de personnes. Certains hommes se sont mariés et ont fondé une famille. Les sujets austro-allemands travaillent dans l’industrie, la restauration, l’enseignement, le commerce, la restauration et l’hôtellerie.