Document précédent Document suivant
Cliquez pour zoomer dans l’image
Guerre de 1914 – environs de Furnes – Abris et tranchées de l’infanterie belge, carte postale, n.d., AdN 15 Fi 31
Cliquez pour zoomer dans l’image
La Grande Guerre 1914 – Infanterie française dans l’attente de l’ennemi dans le Nord, carte postale, n.d., AdN 15 Fi 32
Cliquez pour zoomer dans l’image
Dans le Nord – éclatement d’un obus de gros calibre, carte postale, n.d., AdN 15 Fi 33
Cliquez pour zoomer dans l’image
Dans le Nord – éclatement d’un obus de gros calibre, carte postale, n.d., AdN 15 Fi 34

Premiers affrontements

Les premiers affrontements sont les plus meurtriers de la guerre. Une seule journée de la bataille de Charleroi fait 27 000 morts côté français. C’est la plus meurtrière de la guerre.

Une conception romanesque et désuète de  la guerre expose les hommes à la redoutable efficacité des armes modernes comme la mitrailleuse. Le pantalon rouge est le symbole du fossé qui s’est creusé entre le rêve d’une guerre rapide et chevaleresque et la réalité de la guerre industrielle.

Soumis au bombardement et au tir des mitrailleuses, les hommes n’ont d’autres choix que d’essayer de se protéger dans les trous d’obus qui parsèment le champ de bataille.