Document précédent Document suivant
Cliquez pour zoomer dans l’image
A la nation française. Message présidentiel annonçant le décret de mobilisation, juillet-août 1914. AdN Musée 351
Cliquez pour zoomer dans l’image
Message du Président de la République, Raymond Poincaré, aux chambres, affiche, 4 août 1914. AdN Musée 351
Cliquez pour zoomer dans l’image
La mobilisation, Grand-Place à Lille. AdN 30 Fi guerre 14-18 / 6
Cliquez pour zoomer dans l’image
Lille, rue Faidherbe, le premier jour de la mobilisation. AdN 30 Fi guerre 14-18 / 8
Cliquez pour zoomer dans l’image
Avis relatif à la mobilisation, commune de Watten, s.d. AdN 2 E dépôt 259 / 282

La mobilisation de l’armée

Le 28 juin 1914, l’archiduc Ferdinand, héritier de l’Empire d’Autriche-Hongrie, est assassiné à Sarajevo. Personne ne pense alors qu’un tel événement à l’autre bout de l’Europe puisse entraîner un conflit généralisé.

L’engrenage des alliances, la volonté d’en découdre de certains, la force grandissante des nationalismes en Europe ont entraîné les puissances vers l’affrontement et ceux que certains considèrent comme la catastrophe originelle du XXe siècle.

L’Allemagne déclare la guerre à la Russie le 1er août et à la France, le 3.

Dès le 1er août, le décret de mobilisation est lu par le maire de Lille sur le perron de la Grand-Garde. Les photographies montrent une foule nombreuse et silencieuse, loin de l’enthousiasme et de la ferveur longtemps décrits par la propagande officielle.