Document précédent Document suivant
Cliquez pour zoomer dans l’image
Procès-verbal d’arrestation de Charles Paul Quaethem par la gendarmerie d’Armentières, 11 août 1914
Cliquez pour zoomer dans l’image
Ordre de route en cas de mobilisation, 20 mai 1914
Cliquez pour zoomer dans l’image
Signalement émis par le Bureau de Recrutement de Lille, 6 août 1914
Cliquez pour zoomer dans l’image
Suspension d’exécution du jugement, 17 octobre 1914

Charles Paul Quaethem

Né le 8 février 1887, à Armentières (Nord)
Décédé le 10 novembre1921, à Lille (Nord)

Réserviste de la classe 1907, Charles Paul Quaethem est ouvrier agricole à Bois-Grenier, près d’Armentières.
Appelé sous les drapeaux le deuxième jour de la mobilisation au 41e régiment d’artillerie à Douai, il ne s’est pas mis en route conformément aux prescriptions de son fascicule de mobilisation. Dénoncé au garde-champêtre par son employeur, Madame Jourdain, agricultrice, il est déclaré insoumis le 6 août 1914 et arrêté par la gendarmerie d’Armentières le 11 août. Lors de son interrogatoire, il prétend dans un premier temps avoir remis à la mairie de Nieppe son livret militaire afin que celui-ci soit remis à la gendarmerie de Bailleul qui lui aurait réclamé. Ses propos s’avèrent contredits par la mairie de Nieppe et il avoue ensuite avoir égaré son livret, ne sachant pas, dit-il, quel jour se présenter pour la mobilisation et craignant de ne pouvoir voyager en chemin de fer.
Le  15 août 1914, Charles Quaethem est traduit devant le Conseil de Guerre. Interrogé, il persiste dans ses déclarations et se voit accusé d’insoumission à la loi sur le recrutement de l’armée en temps de guerre, délit prévu et réprimé par les articles 85 de la loi du 21 mars 1908 et 230 du code de justice militaire. Condamné à 4 ans de prison lors de son jugement rendu le 21 septembre, il en demande immédiatement la révision auprès du Conseil de Révision, mais celui-ci la rejette. L’exécution de son jugement se voit toutefois suspendue le 17 octobre 1914, en raison  d’un profond repentir. Ayant demandé à être envoyé au feu avec les premiers renforts, le soldat Quaethem sera versé au dépôt du 15e régiment d’artillerie. Arrivé au corps le 19 octobre 1914, il servira successivement durant la guerre dans les 227e régiment d’artillerie de campagne et 175e régiment d’artillerie de tranchée.