Document précédent Document suivant
Cliquez pour zoomer dans l’image
« Quelques mots sur ma campagne 1914-1918 », carnet de campagne de Barthélémy Carlier rédigé en 1919. AdN J 2290
De loopgraven
Cliquez pour zoomer dans l’image
Lettre de Barthélémy Carlier à ses parents, 17 juin 1916. AdN J 2290
De loopgraven
Cliquez pour zoomer dans l’image
Citation à l’ordre du régiment, 9 octobre 1916.
Cliquez pour zoomer dans l’image
Feuillet individuel de campagne, 1918-1920
Cliquez pour zoomer dans l’image
Demande de Barthélemy Carlier de certificat relatif à la carte du combattant
Cliquez pour zoomer dans l’image
Article de presse concernant la décoration de Barthélemy Carlier de la Médaille militaire.

Barthélémy Léon Carlier

Né le 22 JANVIER 1894 à Bugnicourt (Nord)
Date de décès inconnue

A l’âge de 20 ans, Barthélemy Carlier, résidant à Bugnicourt, fils de mineur et de débitante, est incorporé au 1er régiment d’Infanterie le 16 septembre 1914. Il mène une carrière militaire brillante, remarquée et remarquable. Ce soldat de 2e classe gravit les échelons jusqu’au grade d’adjudant obtenu le 30 avril 1919. Il se signale à de nombreuses reprises et particulièrement à Maurepas le 27 septembre 1916 où il traverse plusieurs fois le tir de barrage pour apporter des renseignements au Commandant de la Compagnie. Il est blessé au mollet par un éclat d’obus à Craonne le 16 avril 1917. Après avoir été évacué à l’hôpital Gribeauval d’Amiens, il rejoint sa compagnie dès le 14 août 1917.
Il se rengage pour un an le 5 août 1919, avant d’être renvoyé dans ses foyers le 27 juillet 1920.
De retour à Bugnicourt, il s’établit comme cultivateur et se marie à Henriette Mollet le 16 mai 1921.
Il reçoit une Citation à l’Ordre du Régiment en 1916, la Croix de Guerre, puis la Médaille militaire par décret du 20 mai 1953.